Conseil Municipal Du Lundi 29 Février 2016

 

Conv.1 CM 29 Fev 16

 

Conv.2 CM 29 Fev 16

Presse.

Un article complet qui restitue fidèlement ce conseil municipal.       

 Presse 1 CM Fev 16Presse 2 CM Fev 16

Voilà un conseil apparemment sans histoire mais dont quelques points méritent d’être commentés:

Point 1 :

La question de M. Gilardeau concernant le bilan financier du Noël à Villé aurait mérité une réponse moins laconique du maire.

Environ 3 mois après cette manifestation, si on peut admettre que le bilan financier ne puisse pas être définitif, il est inconcevable que l’on ne fournisse pas une estimation provisoire, car l’ensemble des factures et des recettes sont connues. Quant aux éventuelles subventions, leurs montants avaient été évoqués lors du premier vote de financement de Festi-Villé. Il est donc facile de les intégrer à un bilan provisoire.

Donc, de ne rien dire sur le sujet, laisse présager que cette manifestation a été déficitaire et que tout ou partie des 15 000 € prêtés ne seront pas récupérés. Nous aurons sûrement l’occasion de revenir sur ce sujet.

A noter : cette manifestation a généré des dépenses indirectes (utilisation du personnel communal, enlèvement d’ordures supplémentaires et autres frais), qui  seront noyés dans le budget de fonctionnement de la commune.

Il faudra donc analyser le bilan de cette manifestation avec du recul….

Enfin, si l’opposition s’est abstenue sur le vote du budget c’est que, malgré ses demandes, les documents relatifs à l’étude des comptes ont été fournis quelques heures avant la réunion du conseil, un délai qui ne permet pas de les étudier correctement. C’est le fonctionnement permanent auquel les membres du conseil ou tout au moins les membres de l’opposition sont confrontés.

Quid du droit à  l’information du groupe de l’opposition ?

Point 2 :

Pommiers 2.

On remarquera que les demandes de précisions d’un membre de la majorité sur les comptes de ce lotissement, objet d’une gabegie financière importante et qui perdure, par les choix du maire, (voir notre dossier du conseil Municipal du 10 février 2015), reste un sujet de préoccupation.

La déclaration du maire lors de la réunion du conseil municipal du 1er Décembre 2015 : Les pommiers 2 « On en parle plus », n’est qu’une tentative désespérée d’étouffer cet encombrant sujet, sans aucune chance d’y arriver, notre groupe d’opposition veillant à ce que la vérité soit connue de tous.

 

Points 3 à 10 :

Pour l’essentiel, ils ne nécessitent pas de remarques particulières, car ils ne sont que la retranscription de procédures normales.

A noter que :

– pour le réseau souterrain de la société orange, un désaccord dans le choix technique retenu par orange, a été formulé par un membre de la majorité qui a voté contre.

– Pour l’adhésion à l’agence territoriale d’ingénierie publique, la décision d’y adhérer a été prise à l’unanimité lors de la réunion du conseil municipal le 26 mai 2015.

– Enfin, l’adhésion au syndicat départemental d’électricité et de gaz du Haut-Rhin, se limitera à la haute tension pour Villé, la basse tension étant concédée à la régie Vonderscheer.

Une remarque : ces adhésions qui se cumulent, et qui ont un coût indiscutable sur les budgets des collectivités, doivent faire l’objet d’un contrôle sévère et d’une vérification régulière de leurs pertinences et de leurs coûts.

Il n’échappera à personne que les lobbys qui sont derrière ces syndicats sont loin d’être des œuvres caritatives….

 

Point 11 : Soutien à l’Hôpital de Sélestat

Voilà un sujet qui agace, en particulier par le «réveil » d’élus qui n’ont pas bougé depuis des années, malgré les nombreux signaux d’alerte concernant le devenir de l’hôpital de Sélestat. Face à la colère grandissante de la population du Centre Alsace, certains tentent une opération de récupération. Personne n’est dupe.

Aujourd’hui, une chose est certaine, l’hôpital de Sélestat subit un « dépeçage » qui entraînera sa disparition, si rien n’est fait pour endiguer cette action qui va placer la population du territoire en situation d’insécurité sanitaire inacceptable.

 

Il est bon de signaler qu’avant ce réveil tardif de quelques élus face à la vindicte populaire, nombre de personnes se sont mobilisées depuis des années contre ce danger d’anéantissement de l’hôpital de Sélestat.

Dans le groupe d’opposition du conseil municipal de Villé, M. Gilardeau  a soutenu, quand il en avait connaissance, toutes les initiatives des personnels de l’hôpital pour sauver celui-ci.

Rappels :

-Hôpital de Sélestat le 16 février 2012

M.Gilardeau était présent pour soutenir l’action du personnel hospitalier qui a organisé symboliquement, les obsèques de  la qualité des soins à l’hôpital, conséquences prévisibles de la réduction drastique des effectifs, en particulier chez les infirmières et aides-soignantes.

Image 1 CM Fev 16

Législatives 2012 :

M.Gilardeau défend l’hôpital de Sélestat pendant sa campagne des législatives (5ème circonscription du Bas-Rhin)

Extrait de sa profession de foi :Doc 1 CM du 29 Fev 16

Réunion du conseil municipal du 7 avril 2015 :

M.Gilardeau, au nom du groupe d’opposition, demande au conseil municipal de prendre une motion contre la suppression du service de néo natalité de l’hôpital de Sélestat, démarche qui sera approuvée par le conseil.

Extrait procès-verbal du conseil du 7 avril 2015.

Doc 2 CM du 29 Fev 16

Pour info : article de presse relatif au problème.

Image 2 CM Fev 16

 

Sélestat le 27 février 2016.

M.Gilardeau a été présent à la manifestation au milieu d’une foule où la Vallée de Villé était très bien représentée par ses habitants et ses élus. Une mobilisation qui espérons-le, permettra de sauver l’hôpital de proximité, gage de sécurité sanitaire qui ne doit pas être retirée aux habitants du centre Alsace.

Image 3 CM Fev 16