Conseil Municipal du 14 Mai 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Curieuse réunion du conseil.

Indéniablement, cette réunion était une nouveauté. Le conseil s’est vu convoqué juste pour la présentation du projet de PLUi sans avoir à donner son avis sur le sujet.

En général, les membres du conseil sont invités à une réunion préparatoire, une semaine avant la réunion du conseil municipal pour donner un « avis », voire un « pré-vote » aux sujets qui y seront abordés.

L’originalité de ce conseil est peut-être la conséquence de la dernière réunion de travail  sur le PLUi qui s’est tenue à la mairie de Villé le 29 Janvier 2018.                                                                 Les conseillers présents n’étaient qu’une poignée, une situation habituelle. Ces réunions d’étude de sujets ou projets ne sont pas des réunions de travail, comme pourrait le faire une commission, mais plus une astuce municipale, destinée à préparer le conseil à une validation des décisions préparées par  l’exécutif, sans concertation.  On comprend pourquoi les conseillers ne se bousculent pas pour y assister.

Convoquer  le conseil juste  pour présenter le projet de PLUi, était sûrement pour le maire de Villé, le seul moyen d’exiger la présence de l’ensemble des conseillers municipaux.

Point unique : Plan local d’urbanisme intercommunal, présentation d’étape.

Le tempérament incontrôlable du maire de Villé a valu à cette réunion un début agité, que la presse a retranscrit dans un billet d’ « HUMEUR ».

Si l’antagonisme entre le maire et M. Jean- louis BOEHLER est de notoriété publique, rien ne justifiait un tel énervement.

Il est exact que M. BOEHLER a demandé à M. Michel GILARDEAU, qui siégeait devant lui, un stylo. Il l’a fait discrètement, et sans l’intervention inutile du maire, il ne se serait rien passé.

Il faut rappeler que le maire est coutumier de ses envolées lyriques dont la presse se fait régulièrement l’écho. Elles se déclenchent en général  quand celui-ci est mis en difficulté  par les interventions et questions des membres de l’opposition. Il est vrai que ce n’est pas sa majorité soumise qui oserait le contrarier.                                                                                                                                                                                              Dans le cas présent, cet emportement du maire reflète peut-être son inquiétude par la présence dans le public de  M.BOEHLER.

Il est vrai que celui-ci a une excellente connaissance des affaires municipales et de l’historique parfois contestable des affaires foncières et immobilières de la commune. Il est en mesure de perturber la validation du PLUi en mettant à jour des points litigieux. Un projet de PlUi remis en cause par la publicité faite sur des faits et situations contestables concernant la commune de Villé, serait un camouflet pour notre premier magistrat.

  • Etude : grandes orientations, projet d’aménagement et de développement durables.

Documents présentés.

  • Informations générales relative au Plan Local D’urbanisme Intercommunal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce premier document, élaboré par l’agence ADEUS donne les grandes orientations et le projet d’aménagement et de développement durables pour notre Vallée. Ce qu’il préconise, dans l’absolu, n’est pas contestable et devrait fédérer majoritairement les habitants de la vallée.

Il est trop tôt pour préjuger de ce que sera la version finale de ce PLUi, notamment pour les plans de zonage de chaque commune. La défense d’intérêts privés et les capacités financières souvent fragiles  de nos communes, risquent d’éloigner ce PLUi de sa conception « idéale » pour un développement harmonieux de notre vallée.

 

 

 

 

 

  • Projet de plan de zonage N°11 (Commune de Villé).

Fiche de définition des différentes zones :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet zonage Villé  ouest :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet zonage Villé Est :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarque :

Comme l’indique l’article de presse, à la présentation de ce document, plusieurs conseillers ont manifesté leur mécontentement en constatant qu’aucune des modifications proposées lors de la réunion de Janvier n’a été retenue. La réponse expéditive du maire sur le sujet démontre une fois de plus, sa totale indifférence à l’encontre des avis des conseillers municipaux, même de ceux émanant de sa majorité.

L’intervention de M. Gilles Gentil signale un fait inexact. Contrairement à ses allégations, le document présenté n’est pas identique à celui fourni pour la réunion de travail sur le PLUi du 29 Janvier 2018.

Comme l’indique ci-dessous le projet de plan de zonage fourni aux conseillers présents lors de la réunion citée, une modification de taille a été apportée sur l’entrée Est de Villé. (Hachurée en orange.)

 

Projet zonage Villé Ouest présenté en réunion du 29 Janvier 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet zonage Villé EST présenté en réunion le 29 Janvier 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Questions :

_Quel pouvait être l’intérêt de la réunion du 29/1/18 au vu du projet présenté à ce conseil et qui ignore les remarques des conseillers villois ?

_ Un cercle d’influence serait-il intervenu pour imposer les nouvelles propositions sur le plan de zonage de Villé qui n’ont jamais été évoqué devant les membres de notre  conseil communal ?

Les points concernés sont:

_Secteur EST : une densification de l’urbanisme avec la création d’un lotissement.

_Secteur Nord : Une zone classée INA1 sur l’ancien P.O.S., proposée d’être classée en zone N (Zone naturelle), et qui se retrouve référencée en IIAU, ce qui semble ouvrir la voie à une urbanisation continue entre Villé et Albé.

 

Détail des dernières modifications secteurs proposées.

 

Villé EST, Secteur1 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’entrée EST de Villé, déjà très inesthétique pour une commune qui se veut touristique, risque de souffrir encore plus de cette concentration urbaine, sous réserve que les mesures d’intégration environnementales soient totalement appliquées.

Connaissant les pratiques locales et les finances exsangues de la commune, il est à parier que le développement du secteur EST sera anarchique et enlaidira encore plus notre commune.

 

Villé Nord, secteur 2 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce secteur appelé le « Schmissberg » est une zone qui a subi un développement anarchique, animé de plusieurs conflits juridiques entre particuliers et commune. La nouvelle classification devrait permettre une « certaine » harmonisation de la situation.      Il restera les risques de litiges pour le non-respect des obligations de la commune en matière d’aménagement, (assainissement, eau potable, chaussée d’accès etc.) sous réserve que le lieu soit aménager par un projet d’investissements privés, avec par exemple la création d’une  S.C.I. (Société civile immobilière).

 

 

 

En résumé :

Le nouveau projet de PLUi, en particulier les règles applicables à Villé, n’a pas encore été voté.

Comme l’a précisé la presse, une réunion publique avec les communes limitrophes de Villé, Albé et Bassemberg, aura lieu le 19 Septembre 2018 sur ce sujet.

_Quel en sera l’intérêt pour les collectivités concernées ?                                                                                                                                                                                           _Ne s’agit-il pas d’un simple acte nécessaire dans la procédure de validation du PLUi, mais dont les remarques formulées par la population de ces 3 communes subiront le même mépris que celles formulées par les conseillers municipaux de Villé ?                                                                                                                                                                                             _Le futur PLUi sera-t-il un document aux règles contraignantes ou un pisse-aller comme a pu l’être son prédécesseur, le P.O.S., souvent bafoué?

En fait, ce nouveau PLUi n’est-il pas déjà validé à l’heure où nous écrivons cet article ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos Michel Gilardeau

Michel Gilardeau :Qui suis-je ? 58 ans Marié 2 enfants. Après une carrière militaire de 18 ans dans l’aéronavale, avec des participations aux opérations extérieures notamment en Afrique, comme « Lamentin , Epervier » je m’installe à Villé en 1990 et occupe le poste de responsable technique au laboratoire photographique ELS qui deviendra Kodak. Je deviens par la suite élu TAM/CADRE, puis délégué syndical, délégué syndical central, et deviens un acteur principal des négociations du plan social qui affectera les 1500 salariés des laboratoires KODAK français. Je serai aussi membre du comité européen du groupe kodak. A la fermeture du laboratoire, je suis placé en préretraite. En 2007, je m’engage politiquement au mouvement démocrate. Je serai candidat aux élections régionales de 2010 puis aux législatives de 2012. Depuis mon arrivée en Alsace je suis un membre actif du milieu associatif. J’assure aussi sur le centre Alsace, en tant que bénévole, une mission d’action sociale auprès de personnes âgées ou fragilisées. Je suis une personne humainement engagée, qui cherche à fédérer autour de projets, d’objectifs, qui peuvent améliorer le quotidien de tout à chacun. J’aime le travail d’équipe, la franchise des débats, dans l’honnêteté des propos et le respect des individus, la recherche du consensus à la confrontation, et d’une manière générale, le pragmatisme guide mes actions. Mon engagement dans ces municipales, c’est d’essayer d’apporter avec mes colistiers, une réponse aux souhaits que les Villois nous ont clairement fait savoir, une recherche d’un « bien vivre », « d’un bien être » à Villé, un défi que l’homme que je suis ne pouvait pas refuser...