Conseil Municipal Du 2 Octobre 2017

Conseil municipal du 2 octobre 2017

Presse

 Une réunion expéditive du conseil municipal, dédiée essentiellement à valider des décisions de l’exécutif villois. Malgré son aspect purement « réglementaire », elle montrera l’absence de rigueur coutumière dans l’administration de notre commune.

 

Point 1 : Décision budgétaire modificative N°1.

Voilà un sujet intéressant. Lors de l’élaboration du budget primitif 2017, l’exécutif villois a présenté un budget avec quelques économies supplémentaires, afin de réduire les frais de fonctionnement de la commune. Au chapitre « Charges à caractère général » (Poste 11), il était prévu 284 000 €. Pas de chance, cette ligne comptable nécessite une rallonge de 16 000 € pour atteindre 300 000 €.

L’explication donnée n’est pas claire. Cependant comme cet ajustement devrait se faire par le prélèvement de cette différence sur d’autres lignes de compte sans modifier le montant global du budget prévisionnel, cette situation ne revêt pas un aspect « dramatique » d’où le vote à l’unanimité de cette décision.

 

Point 2 : Renouvellement d’une ligne de trésorerie.

Pour rappel, la ligne de trésorerie est un crédit ouvert pour un an par une banque sur lequel un droit de tirage permanent est défini dans les termes du contrat passé entre la banque et le client ; dans notre cas, la commune de Villé. Elle a pour objectif de couvrir des besoins ponctuels ou saisonniers résultant des éventuels décalages entre les recettes et les dépenses. Par exemple, les subventions attendues qui sont parfois versées aux collectivités que deux ans après leur sollicitation.

 

Point 3 : Adhésion à l’association des communes forestières d’Alsace.

Voilà un exemple flagrant d’incohérence et de manque de rigueur dans l’administration de notre commune.

La commune n’arrive pas à réduire significativement son budget de fonctionnement pour tenter de compenser l’effondrement de sa capacité d’investissement, annihilée par le remboursement du capital de sa lourde dette. Malgré cela, le maire de Villé continue de dilapider les ressources communales. Les adhésions à de nombreux organismes ou associations, à l’utilité incertaine, se cumulent inutilement.

Les interventions de Michel GILARDEAU et de Frank JEHL ont obligé le maire à surseoir à cette décision. Sachant, que lors de la réunion de préparation de ce conseil, le maire avait reconnu avoir été sollicité par un autre maire, membre de cette association forestière, il apparaît clairement que cette adhésion était d’abord une affaire de copinage. Il est clair que ce sujet, en l’absence d’arguments précis, ne sera plus présenté au vote du conseil municipal.

Point 4 : Renouvellement de l’adhésion à la plateforme Alsace Marchés Publics.

Actuellement, la situation financière de notre commune n’autorise que des petits travaux, mais plus d’investissements lourds. On peut donc s’interroger alors sur la pertinence de cette adhésion. Cependant, le niveau de prestations choisis étant gracieux, cela n’engage à rien…..

 

Divers :

Point 5 : Prestation d’archivage

L’archivage administratif de la mairie répond à un cadre règlementaire. Cette mission obligatoire est confiée à l’archiviste départemental placé auprès du centre de gestion. Son intervention est rémunérée par la collectivité territoriale. La remarque de F. JEHL qui se demandait si les agents communaux pouvaient procéder à l’archivage des documents est infondée.

 

Intervention :

  • Michel GILARDEAU est intervenu pour demander le respect des délais de diffusion des procès-verbaux (PV) du conseil municipal.

En effet, la mairie renoue depuis plusieurs mois avec ses anciennes pratiques: elle ne respecte pas les règles du code général des collectivités relatives aux délais d’affichage et de mise en ligne des comptes rendus.                                                                                                             Une situation à considérer comme une obstruction à l’information de la population.

Suite à cette intervention, le maire s’est engagé à diffuser les procès-verbaux des réunions du conseil municipal dans les temps.                                                                                                                A voir, d’autant plus que le site internet de la mairie est devenu curieusement indisponible !

 

A propos Michel Gilardeau

Michel Gilardeau :Qui suis-je ? 58 ans Marié 2 enfants. Après une carrière militaire de 18 ans dans l’aéronavale, avec des participations aux opérations extérieures notamment en Afrique, comme « Lamentin , Epervier » je m’installe à Villé en 1990 et occupe le poste de responsable technique au laboratoire photographique ELS qui deviendra Kodak. Je deviens par la suite élu TAM/CADRE, puis délégué syndical, délégué syndical central, et deviens un acteur principal des négociations du plan social qui affectera les 1500 salariés des laboratoires KODAK français. Je serai aussi membre du comité européen du groupe kodak. A la fermeture du laboratoire, je suis placé en préretraite. En 2007, je m’engage politiquement au mouvement démocrate. Je serai candidat aux élections régionales de 2010 puis aux législatives de 2012. Depuis mon arrivée en Alsace je suis un membre actif du milieu associatif. J’assure aussi sur le centre Alsace, en tant que bénévole, une mission d’action sociale auprès de personnes âgées ou fragilisées. Je suis une personne humainement engagée, qui cherche à fédérer autour de projets, d’objectifs, qui peuvent améliorer le quotidien de tout à chacun. J’aime le travail d’équipe, la franchise des débats, dans l’honnêteté des propos et le respect des individus, la recherche du consensus à la confrontation, et d’une manière générale, le pragmatisme guide mes actions. Mon engagement dans ces municipales, c’est d’essayer d’apporter avec mes colistiers, une réponse aux souhaits que les Villois nous ont clairement fait savoir, une recherche d’un « bien vivre », « d’un bien être » à Villé, un défi que l’homme que je suis ne pouvait pas refuser...